Festival Décibulles 2014 : Reggae et Hip Hop pour attaquer le festival en beauté !

Le festival Décibulles, c’est un peu toujours l’aventure. On ne sait jamais ce qui nous attends, pluie&gadoue ou ciel bleu et coup de soleil c’est chaque année différent. Cette année, pas de jaloux, nous avons eu les deux, avec une vrai dominante du soleil bien que cela paraissait impossible aux vues des prévisions météo.
Il est 19h00 quand l’équipe arrive sur le site, quittant la grisaille strasbourgeoise pour l’ensoleillée Val de Villé en plein coeur des vallés des Vosges.
Pour ceux qui ne serait jamais venu, c’est un coin très chouette.

decibulles_2014
Vue de nuit du site Décibulles

le temps de nous garer et nous entendons les dernières notes du show de Lyre le temps, un peu déçu d’avoir loupé le show… nos obligations professionnelles nous ayant retenues sur Strasbourg.

La découverte du camping déjà presque rempli laisse présager une nuit assez courte et agitée. En effet, pour accéder au site du festival situé sur une colline, il faut la gravir en longeant le camping, mais la surprise est toujours la quand épuisé nous arrivons en haut de cette colline pour découvrir la vue qu’offre ce site : exceptionnelle.

Le prochain concert, c’est celui de Naâman que nous attendons avec impatience de découvrir sur scène en festival, loin des shows des salles de l’hiver.

Naâman : forgé sur les routes et la scène

Naaman_decibulles2014
Une joie communicative d’être sur scène pour Naaman

 

Son album est apparu comme une révélation et les dates qui avaient suivies l’ont propulsé avec son Deep Rockers Crew dans la cour des grands. Naâman a pris de la bouteille comme on dit et ça se ressent dans le show. Très alaise et communiquant avec le public, Naâman a offert un vrai show de reggae man ou le public jeune se retrouve dans sa musique.

RODRIGO & GABRIELLA : LES GÉNIES DE LA GUITARE

decibulles_public_2014
Le public du Décibulles 2014

Comment vous dire ? Nous avions écouté ce qui nous paraissait un simple duo de guitariste en attendant de voir le show. Sur scène, c’est un duo hallucinant de techniques qui nous a bluffé. Ces deux guitaristes mexicains donnent vie à leurs instruments et nous on fait voyager bien loin de ce petit bout d’Alsace. Impressionnant et à voir si vous en avez l’occasion !

KY-MANI MARLEY : « si vous fermez les yeux, vous entendrez son père »

ky-maniMarley_decibulles
Ky-Mani Marley vit le show à 100%

Les fils Marley ont cet avantage de pouvoir presque tous commencer leurs shows par une reprise d’un tube de leur père. C’est ce que nous avons eu la chance de vivre ce vendredi.
Comme le veut la tradition jamaïcaine, ce sont les musiciens qui commencent le show seul pendant presque une dizaine de minutes avant l’arrivée de la star : KY-Mani Marley !
KY-Mani Marley et ses musiciens nous ont offert un reggae roots emprunt de sonorités jamaïcaines dans le respect du nom transmis par son père.
Les reprises des titres de Bob Marley étaient très bien interprétés :

si vous fermez les yeux, vous entendrez son père

 

FOREIGN BEGGARS : le hip-hop sauce London

FOREIGN BEGGARS_decibulles
Repetez après moi « OHHH YEAHHH ! »

Quoi de mieux qu’un bon vieux hip-hop pour bien terminer la soirée ?
Fleuron du hip-hop londonien, les deux MCs et le DJs de FOREIGN BEGGARS ont enflammés le public déjà bien échauffé par les précédents concerts. Leurs hip-hop communicatifs et les interactions avec le public des deux MCs a clairement joué dans le ressenti du show.

Le temps des derniers morceaux et nous rejoignons notre campement, sous la première averse de la soirée qui sonne le clap de fin de ce premier soir de festival à Décibulles.
Suite au prochain épisode