#Eurocks17 / Notre Top 10 des immanquables !

Parce que dans la vie il faut savoir se limiter et parce qu’il y’a autant à boire qu’à manger dans cette affiche. On t’aide un peu en te conseillant nos 10 immanquables lives sur ces quatre jours.  Tous vu en amont et testés par nos petites oreilles avant travaux :

1) Arcade Fire : Qualifié de « plus grand groupe de Rock Indé du monde », mis sur un piédestal mondial par Pitchfork dès ses débuts, la venue du groupe Canadien en France reste un évènement rare d’une intensité biblique. Orchestre à la réputation live aussi proche de la perfection que peut l’être un Radiohead, Arcade Fire viendra en plus présenter lors de son passage des bouts inédits de son prochain album à paraître. Généreux, d’une sobriété lumineuse et terriblement humain, les Montréalais sont la tête d’affiche immanquable d’un festival ou ils ont une empreinte. Grand moment en perspective sur la Grande Scène.

2) Idles : Vous étiez devant Slaves, Sleaford Mods et Fat White Family ? Vous serez au premier rang devant Idles. Les nouveaux enfants terribles que seule la perfide Albion peut pondre sont les auteurs d’un des albums Punk les plus barrés et british de 2017. Quintet nerveux, attendez-vous à du paté de distorsion  tout sauf conventionnel et clinique. Lyrics engagés et riffs saturés s’entremêleront avec brio et sueur sur la grande scène qui sera toute chose devant ces gentlemans tatoués.

3) Group Doueh & Cheveu : Projet aussi original qu’inattendu ,cette belle collaboration n’ayant d’autres volontés que de transcender les genres et l’espace temps est l’un des ovnis sonores des plus agréables de cette année. Projet Made in Born Bad records entre l’inclassable trio français Cheveu et le Group Doueh, un combo Saharien, cette rencontre ayant abouti d’un album unique et héliotrope apparaît comme la promesse d’un live marquant bien encré dans la programmation découverte et « World Music » du Weekend.

4) Solange : Fraichement récompensée aux Grammys, la Soeur cadette de Queen B, auteure d’anti-tubes R&B pour les plus grand mais surtout pour elle. Solange a délivré l’un des albums phares de 2016 en prenant le contre-pied de sa soeur en gagnant une légitimité et un succès critique sur une scène R&B en pleine mutation. Plus soft, plus afro et plus frondeuse, elle redéfinie la Soul sans tomber dans l’expérimentation poussive d’une FKA tout en gardant la délicatesse d’une Erikah Baduh.

5) Explosions in the Sky : A l’orée du Noise et du post-Rock théâtral, les américains endossent volontiers une double casquette de rockers live et de compositeurs de bande sonores enivrantes. Après 6 albums explosifs mais aériens, les Texans ont acquis une aisance scénique rare qui transportera le curieux dans un inconnu sonore d’une douce violence. Morphine auditive, rare et appréciable, il est plaisant de retrouver l’audace de ce genre de groupe dans une programmation riche en éclectisme. Une pause découverte pour beaucoup qui en laissera pantois un grand nombre.

6) Booba : S’il peut sembler étonnant d’inclure Booba dans notre top d’immanquable, il convient de rappeler la venue du Duc de Boulogne dans un festival de ce genre constitue en soit une première, un mirage à double tranchant. Aussi risqué pour le festival que pour lui même, en terrain ennemi l’ex Lunatic devra véritablement faire ses preuves devant un public loin d’être acquis à sa cause et devrait ainsi bénéficier d’une installation scénique inédite. Que l’on apprécie ou pas le personnage, sa présence rarissime en font l’un des évènements du weekend.

7) Alaclair Ensemble : Le Roi Henok à la retraite, de nouveaux Chums ont pu émerger et porter le Rap Québécois à son top level tabernacle. Collectif perché et gang à l’humour gras comme la poutine, ils cuisinent un hip-hop débridé et capoté d’inspiration aussi bien Canadienne que West Coast. T’as pris ton pied devant Salut C’est Cool et Vald les dernières années et t’es chaud pour faire un mosh-pit sur du Brassens ? Viens les voir à la Loggia fissa.

8) The Lemon Twigs : Coup de coeur musical de 2016, quatuor mené par deux frères surdoués de même pas vingt piges. Les d’Addario ont commencé à faire du rock quand ils portaient encore des couches-culottes, multi-instrumentiste et mélodistes d’une maturité surnaturelle, ils ont surpris tout le monde l’année passée par leurs compositions pop sophistiquées et leurs prestations live ou ils n’hésitent pas à switcher d’instruments et partir en improvisation totale.

9) Gojira : Impossible de faire l’impasse sur l’unique tête d’affiche Metal du Week-end. Après une salve d’albums acclamés et des succès critiques et publics, les français ont accédé au statut de groupe international incontestable. Un son massif et personnel pour un engagement dans la musique comme dans l’écologie, sans pareil.

10) Parcels : Coup de coeur de 2017 cette fois-ci. Les Australiens viennent de sortir un imparable premier EP. Cocotte Funk lorgnant sur une pop 70’s dansante. Le moment chillax à la plage pour ce groupe à découvrir d’urgence avant que le succès les emportent dans d’autres sphères.