Main Square Festival : Nos immanquables de cette édition 2017

Balayant comme chaque année un large spectre de musiques actuelles, le Main Square Festival renouvelle sa liste d’artistes sans répétions et installe de façon pérenne, son statut de plus Gros Festival Généraliste des Hauts de France. Et la salve de têtes d’affiches de renoms pour cette édition 2017 le rends encore cette année hors d’atteinte dans sa catégorie.

Avec plus de dix groupes par jours s’enchaînant à un rythme marathonien place de la Citadelle, vous pourriez facilement en louper quelques-un entre une pause sieste ou un arrêt aux différents stand du site, qu’ils soient de Merch ou de nourritures. Pas de panique, on vous a dressé un bilan de nos trois immanquables pour chaque journée !

Vendredi 30 Juin :

Frank Carter & The Rattlesnakes

Ex-leader charismatique et rouquin de Gallows, Frank Carter s’est forgé encore une fois une réputation de fou furieux de la scène depuis deux ans avec son nouveau groupe. Célébrant leur deuxième album plus orienté Rock Alternatif « Modern Ruin », le groupe n’en a pas oublié sa rage primale scénique. Un moment d’une intensité rare et dédicatoire servant aussi bien leurs compositions que les spectateurs. Frank n’aura qu’un objectif, que vous finissiez aussi en sueurs que lui. Circle Pits, Pogos et costumes à fleurs seront vivement encouragés.

Biffy Clyro

Si Biffy Clyro s’affiche comme une tête d’affiche incontournable des festivals britanniques et côtoyant de près les étoiles du Rock comme Muse ou feux Oasis, le succès de Biffy Clyro reste plus mesuré en France malgré un public présent. Le plus gros groupe Ecossais depuis des décennies à pourtant toutes les armes pour convaincre les indécis et curieux. Trio naviguant aussi bien dans un univers Rock Alternatif aux relents Grunge que vers un Pop Rock plus romancé, les garçons font mouches à chaque concert avec une prestation soignée, sauvage mais toujours mélodieuse et inoubliable.

The Inspector Cluzo

L’un des « petits » de la journée et une bien belle invitation pour ces deux Gascons actifs depuis bientôt dix ans musicalement parlant. Plus qu’un groupe The Inspector Cluzo c’est avant tout un binôme de mecs passionnés qui officient avant tout dans le civil avec une activité agricole. Cuisinant aussi bien du son que du canard, ces éleveurs de riffs sont les garants d’une appellation d’origine contrôlé de la sphère Rock. Aussi généreux à la scène que sur les marchés, prolixes et mettant en avant le terroir et la culture on ne reste jamais sur sa faim avec eux.

Samedi 01 Juillet

Vald

De ses premières mixtapes perso, au phénomène de la sphère Rap depuis son pittoresque tube youtubien « Bonjour », à sa dernière tournée commune avec la Boulangerie Française, Vald à acquis le statut d’idole des jeunes en très peu de temps. Recordman du second degré et maniant l’absurde et le dérisoire comme une bouteille de ketchup qu’on agite sur de bonnes grosses frites. Vald n’oublie pas d’en arroser tout le monde sans penser un instant du « quand dira t-on ». Porte étendard d’une génération actuelle du Rap Français fortement impliquée dans le son comme dans l’image à ne pas prendre au sérieux le Game et à se défaire des codes en les parodiants. Ses lyrics restent teintés d’une réalité sceptique voir spleenique. Un contraste qui ne l’empêchera pas de mettre littéralement le feux sur scène avec le support de son meilleur fournisseur, DJ Weedim.

Die Antwoord

Inconnu en France il y’a encore cinq ans, Die Antwoord (à prononcé à la germanique) s’est forgé une double stature en Europe par le biais de ses sets de folies sur les grands festivals européennes et la mise en avant par leurs talents d’acteurs dans le film SF « Chappie ». Yolandi et Ninja, véritables personnages et désormais représentant officiels d’une Afrique du Sud barge et colorée sont aussi inclassables qu’inégalables. Chantant aussi bien en Afrikaans qu’en Anglais, ils déballent depuis quelques albums un mélange de Hip Hop qui aurait copulé un soir de Rave Party  sous ecstasy avec une electronique débridée. Donnant naissance au mutant sonore « La Zef », le groupe défends avec brio ses compositions et vidéoclips dérangeants su scène avec l’appui de leur fidèle et mystérieux Dj Hi Tek. Ayant annoncé sa future séparation, la prestation du groupe est un évènement encore plus immanquable.

Cage The Elephant

Groupe de Rock plus modeste mais reconnu outre-manche et atlantique. Cage The Elephant présent depuis plus de dix ans jouit d’une réputation scénique sans pareil, un succès encore étonnement faible en France. Qu’a cela ne tienne les frères Shultz et leurs potes viendront sortir les guitares et présenter leur dernier Album (produit par Dan Auerbach des Black Keys rien de moins). Entre des sons Rock, Brit-Pop et des essences plus roots, plus Classic Rock, s’il s’inspire comme peut le faire Rival Sons, le groupe garde une identité propre qui le distingue de cette masse de groupe du même acabit. Un parfait mélange intercontinental qui leur à tout de même permis de décrocher un Grammy et une solide base de fan après chaque prestation en festival.

Dimanche 02 Juillet

Radiohead

Alors on aime présenter autre chose que les têtes d’affiches, mettre en avant des groupes émergeants, mais il était impossible de ne pas mentionner Radiohead tant leur venue est une bénédiction nationale. Trésor de la musique moderne, fort d’un imparable dernier album studio « A Moon Shaped Pool » toujours dans le sens du succès, trente ans que le groupe d’Oxford nous inonde de perles sonores sans jamais trahir son ADN. Groupe unique, à prestation unique la venue de Radiohead est un double évènement en soit. Encore trop rare sur le sol français, le groupe en pleine promotion de l’anniversaire de Ok Computer est actuellement dans une tournée marathon où ils se permettent enfin de dérouler une Setlist « Best-Of » avec certains tubes qu’ils refusaient de jouer depuis des années. Le genre de concert frôlant la perfection, vous garderez longtemps cette image de vous devant Thom Yorke, ce qui peut ressembler de loin au nirvana tout simplement.

Mark Lanegan

Dernier garant vocal d’une scène Grunge malheureusement en deuil, chanteur culte des Screaming Trees, compagnon de route de Nirvana ,Queens Of The Stone Age et Mad Season, la légende de Seattle sera présente à Arras avec son groupe pour délivrer un set enrichi de compositions personnelles et reprises de classiques. Aura de crooner maudit, voix caverneuse et histoire fantomatique, Mark Lanegan est un homme à tout faire qui à tout vu, tout fait. Sans jamais avoir fait le choix de marcher le long des trottoirs ensoleillés de la gloire, il est une étoile noire solitaire qui marque discrètement l’emprunte du Grunge dans l’intemporel et avec une classe inégalable. Un grand monsieur qui promet un grand moment.

Savages

Labélisé chez Matador depuis deux solides albums , le quatuor féminin de Savages est tout sauf un Girls Band. D’origine britannique on retrouve en frontwoman et digne héritière de PJ Harvey, la poitevine Jenny Beth. Prestations d’Amazones, mur de son froid, violent mais élégant. On apprécie de voir le Post-Punk dépoussiéré par des femmes se targuant d’une rage sans cliché, de lyrics pointilleux et de vestes à cuirs saillantes.