Portrait d’Alexandre Grondeau, écrivain et festivalier auteur de Génération H !

Nous avons eu la chance de rencontrer Alexandre Grondeau, écrivain auteur de Génération H, véritable succès auprès des festivaliers. Il nous en dit un peu plus sur son livre et sa culture !

Alexandre Grondeau, auteur de Génération H et créateur de reggae.fr
Alexandre Grondeau, auteur de Génération H et créateur de reggae.fr – photo : Carole Moreau

Salut Alexandre, peut tu te présenter ?

Je suis Alexandre Grondeau, l’auteur de Génération H qui est mon second roman. Je suis également critique musical, fondateur de reggae.fr, premier site d’information reggae francophone depuis quinze ans et Maître de Conférences à l’Université Aix-Marseille.

Peut tu nous présenter ton livre ?

Génération H est un road trip d’une bande de jeunes qui prend la route en 95, l’époque où la techno, le hip hop, et le new roots explosent. Ces potes ont dix-sept ans et vont faire les quatre cents coups en découvrant les milieux alternatifs et undergrounds français. Ils vont aller de festival en free parties et devenir de véritables têtes chercheuses d’existence en parcourant une France qui intègre définitivement la consommation de cannabis et de weed dans sa culture !

Comment t’est venue l’idée de dresser le portrait de la génération H ?

J’en avais marre de toujours devoir lire des auteurs anglo-saxons pour entendre parler de notre style de vie : sexe, ganja et musique. Je voulais raconter ce qui se passait en France, dire qu’on existait aussi et qu’on n’avait rien à envier à personne. Visiblement je ne m’étais pas tromper au regard des retours que j’ai concernant le livre.

Comment un maitre de conférence devient écrivain?

Je dirais plutôt comment un écrivain devient Maitre de Conférences ! J’écris depuis toujours. Pour moi c’est vital, comme de faire de la musique. Après c’est beaucoup de travail et de labeur pour arriver à cet objectif : être libre, sans patron, faire ce que j’aime et le partager avec le public qu’ils soient lecteurs, étudiants ou auditeurs.

Quand tu n’es pas écrivain ou maitre de conférence à l’université, tu fais quoi ?

Je fais de la musique avec mon pote Elijah. On propose depuis des années les mix Big Tunes sur reggae.fr. Le concept est simple : on mixe les meilleurs nouveautés jamaïcaines sur une heure et on offre ça aux lecteurs du site. C’est un vrai kiff de bosser avec mon pote de jeunesse après toutes ces années. On fait aussi un peu de production avec Nino, un génie de la musique avec qui on a produit une compilation autour de Génération H offerte avec le bouquin et avec qui on prépare une nouvelle série de dingue avec une vingtaine d’artistes…

Si tu devais associer une playlist à la lecture de génération H, qu’est ce qu’il y aurait dedans ?

Une des originalités du livre est d’avoir proposé à tous les lecteurs une playlist à la fin du bouquin qui revient sur la musique qu’on écoutait lors des aventures de la Génération H. Elle va des Beastie Boys et Cypress Hill à Raggasonic, en passant par les premiers albums de Snoop Dog, Sizzla, Anthony B., Buju Banton, ou l’explosion de Nirvana et de la scène grunge. Côté français on écoutait les Bérus, les Têtes Raides et la Mano negra. Et puis il y avait la révolution techno et tous les sons qu’on prenait dans la tête lors des premiers tekos en 94, 95 grâce aux Spiral Tribes et à tous les crews qui ont révolutionné le son de cette époque….

La musique est donc très importante c’est la raison pour laquelle, nous avons produit une compilation de 23 titres qu’on offre avec le livre. Vous pouvez les découvrir sur generation-h.fr

Quel rapport entretiens-tu avec les lecteurs du livre ? La relation avec la génération H à l’air plus importante qu’une simple lecture du livre …

C’est mon plus cadeau, Génération H m’a fait rencontré beaucoup de monde, et je suis rentré dans la bande de potes de beaucoup de gens !!! Je ne m’attendais pas du tout à un tel phénomène ! Les lecteurs ont emmené le bouquin un peu partout dans le monde et se sont photographiés avec ; dès qu’on à des flyers et des stickers, on a toujours deux ou trois cents personnes volontaires pour nous aider à les distribuer !!! Pas mal d’entre eux m’écrivent, et je trouve cela vraiment gratifiant. C’est incroyable et j’ai hâte de finir d’écrire le tome 2 pour leur proposer.

Tu étais au Reggae Sun Ska en 2013 pour présenter ton livre aux festivaliers, es-tu un habitué des festivals en général ?

Alexandre Grondeau au Reggae Sun SKA 2013
Alexandre Grondeau au Reggae Sun SKA 2013

J’étais au premier Reggae Sun Ska au milieu des années 90. J’en parle d’ailleurs dans le bouquin, et depuis j’ai dû en rater un ou deux au maximum. Avec le temps l’équipe de Music Action est devenue une vraie bande de potes : des gens sains, qui se prennent pas la tête et encore moins au sérieux. Ils sont ouverts d’esprits et on partage beaucoup d’affinités. Je kiffe Fred et j’admire ca capacité à organiser ce type d’évènements avec autant de sérénité, et puis il y a sa dream team de ladies toutes plus pro et cool les unes que les autres : Marie-Eve, Sophia, Sara, Edwige, Marlène…. Sans oublier les potos Xavi, Ben, Vianney et les autres…

Pour revenir à ta question, je suis un gros consommateur de concerts et de festivals de part mes activités de critique musical et surtout mon goût de la fête. J’adorais les Teknival et je trouve les festivals offs toujours aussi sympa pour aller délirer un bon coup.

C’est la raison pour laquelle je trouve génial que Génération H devienne un festival de musique, le 7 mars prochain à Bagnols/Ceze !!!

Plus d’infos disponibles sur generation-h.fr et à bientôt dans les festivals de France pour présenter Génération H, le tome 2 !